Comme l’indique l’article du média social :  » fragilisée par des années de négligences des pouvoirs publics, l’aide à domicile est en situation délicate depuis le début du confinement lié au Covid-19. » En particulier « le manque flagrant de masques risque d’empêcher les professionnels de rester au chevet de personnes âgées affaiblies. » Nous recevons de « véritables appels au secours de représentante d’une profession rarement citée comme prioritaire ».

 » Ici nous ne sommes pas protégés correctement. Nous n’avons que des gants et un peu de gel hydroalcoolique. En ce qui concerne les masques, nous ne sommes soi-disant pas prioritaires pour que notre structure soit approvisionnée, malgré les relances de notre responsable. Je trouve cela honteux, car nous travaillons sans protection et mis complètement de côté par le ministère de la santé. Il faut rappeler à tout le monde, que nous travaillons pour des personnes âgées, qui nous le savons tous, sont faibles. Les bénéficiaires le vivent mal pour certains, car ils ont dû mal à se dire qu’ils ne verront pas leur famille. Et d’autres ont vraiment peur du Covid-19. Je les rassure, mais ce n’est pas toujours simple. Pour moi, je ne tiendrai pas encore longtemps, au vu que nous n’avons pas de protections. Il est inconcevable de travailler sans masques ! Nous, auxiliaires de vie, nous voulons être entendus sur notre sécurité. Notre santé ! « 

Bien entendu il facile de critiquer le pouvoir public qui n’a pas su  anticiper cette situation. Mais c’est plus le manque de réactivité et le sentiment d’impuissance qui font penser que nos gouvernants ne sont pas plus habiles ni plus intelligents face à de grandes crises sanitaires ou humanitaires. Cela ne peut pas rassurer la population. A l’ENA on apprend à bien parler et contourner habilement les questions, mais peut-être pas assez à gérer des situations de crise ?… Même si nos politiques bien entendu sont fortement concernés et impliqués face à cette crise.

Mais ne rentrons pas dans la polémique et revenons aux problèmes de fond. Il est urgent que l’on trouve des relais pour aider les personnes en difficulté, en particulier les personnes âgées qui sont seules chez elles. Il faut plus de matériel (masques, gants,…) afin de permettre les aidants à intervenir sans risque pour eux mais aussi pour les personnes aidées.

Nous pouvons aussi regretter qu’il n’y ait pas plus d’aide et de soutien auprès des sociétés de service à la personne, et celles qui développent des plateformes d’aide à la personne. Nous nous battons pour tenir à flot nos plateformes avec nos propores recources financières. Elles pourraient être beaucoup plus utiles si nous avions de bons relais.

https://www.lemediasocial.fr/aide-a-domicile-la-digue-resistera-t-elle-au-coronavirus_M4KQS5