Un duo de médicaments prometteurs contre Alzheimer

Une start-up française obtient une amélioration des performances cognitives en combinant deux molécules déjà connues.

En utilisant la combinaison de deux anciens médicaments connus pour leur innocuité, l’acamprosate et le baclofène, la start-up française Pharnext a pu améliorer les symptômes de la maladie d’Alzheimer aussi bien chez la souris que chez des patients.

Pour contrer la maladie d’Alzheimer, les chercheurs ont pris le parti de limiter les effets toxiques d’un neurotransmetteur, le glutamate, produit en quantité excessive par les neurones en présence du peptide A bêta, petite protéine pathologique liée à la maladie. «Notre approche a ciblé plusieurs protéines dans les neurones et les cellules vasculaires, précise Daniel Cohen, fondateur de Pharnext, car nous voulions modifier leur sensibilité au glutamate.»

Laisser un commentaire

Or