Suivre la prise des médicaments et des vaccins dans les zones à risque

Besoin de traçabilité médicale

Beaucoup d’associations médicales, ou médecins aidant les populations à risque ou démunies (suite à une famine, guerre, épidémie ou l’ensemble combiné ce qui malheureusement se produit trop souvent…) ont besoin de répertorier qui a pris ou n’a pas encore pris tel ou tel médicament, et encore plus important peut-être, qui n’a pas encore été vacciné, et qui a déjà pris tel ou tel vaccin, et à quel date. Tout ceci peut-être tracé sur la plateforme H2H Feelsafe, et nous développons de nouvelles fonctionnalités dans ce sens.

Vous pouvez chercher l’application en tapant  h2h feelsafe sur l’apple store ou google play.

Bien que l’application soit disponible en premium, manifestez vous  au cas où vous êtes une association (mail : contact@h2h-mobility.com). Nous pourrons vous activer des accès gratuitement.

 

pilules

Prévention et prédiction sur les effets des médicaments

Comment prédire pour guérir…

Vouloir prévenir les épidémies, identifier le plus en amont possible les facteurs de risque pour éviter les maladies ou ralentir leur développement, prédire dès la naissance des prédispositions à telle ou telle infection… Autant d’ambitions mille fois exprimées par les scientifiques et les représentants du corps médical.

A partir d’une hypothèse formulée sur le fondement de laquelle sont collectées des données, une observation permet d’opérer une relation entre des données et d’en déduire de nouvelles hypothèses ou de nouveaux traitements qui seront reproduits à des cas similaires. Depuis plusieurs années, cette recherche s’est enrichie par d’autres sources très diverses prenant ainsi en compte le milieu dans lequel les individus évoluent : données environnementales, données socio-professionnelles, etc. Cette situation est aujourd’hui réinterrogée par l’irruption des nouvelles techniques de gestion des données qui doivent s’adapter à la production massive et exponentielle de données caractérisées par le phénomène du Big Data – nous reviendrons sur la définition de ce terme. Cette production massive de données peut-elle avoir un effet sur la prévention des maladies, le Big Data a-t-il un rôle à jouer, parmi d’autres, pour améliorer le niveau sanitaire de la population et  permettre ainsi aux politiques de disposer des bonnes informations au bon moment pour définir une politique de santé publique plus intelligente ?

Autant de domaines à explorer avec l’aide des nouvelles technologies et plateformes telles que H2H Feelsafe de H2H mobility, permettant de collecter des informations médicales et de les analyser pour mieux appréhender les effets de certaines posologies, ou anticiper des risques potentiels.

Objets connectés de santé iHealth

 

Tensiomètre connecté iHealth Track

H2H mobility est en train de tester l’intégration avec le tensiomètre connecté iHealth, afin de suivre au quotidien certains indicateurs.

ihealth-track

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des tests d’intégration avec d’autres objets connectés de la suite  iHealth, tel que le lecteur de glycémie, vont  être réalisés courant août et septembre 2016.

 

Objets connectés et prévention santé

Surfer sur les données générées par les wearables pour faire de la prévention santé sur mesure.

C’est ce qu’offre H2H mobility à travers sa plateforme web et mobile H2H Feelsafe. En intégrant des informations de santé, la plateforme permet de mettre à disposition les informations aux praticiens, mais aussi d’anticiper des risques pour le patient.

ecran Dossier santé 4 pouces

Les objets connectés : La révolution

Une révolution en marche ? En tous cas un progrès s’il est maîtrisé !

Les objets connectés sont présents dans notre vie quotidienne et le seront de plus en plus. La révolution connectée est LA grande révolution de ce début de XXIème siècle ; elle implique des bouleversements importants.
Avec l’application H2H Feelsafe vous pourrez « sécuriser », « alerté », « reporter », « contrôler » et finalement mieux ciblé votre proche, ainsi ce qui vous permettra de suivre et de protéger les personnes qui vous sont chères.
Dans cette application vous trouverez tous les gestes simples pour obtenir, une sécurité optimale, performante et innovante.
C’est une nouvelle façon de comprendre et d’améliorer le monde qui nous entoure afin d’interagir avec ce qui s’offre aux générations actuelles.

 

bracelet montre connectes

E-santé : La médecine à l’ère du numérique

Santé connectée, télésanté, télémédecine…

Derrière la notion d’e-santé, c’est-à-dire l’application des technologies de l’information et de la communication au domaine de la santé et du bien-être, se cache un nombre croissant de concepts et d’outils, et de progrès !

Que d’espoirs placés dans le numérique ! Avec l’émergence des nouvelles technologies de l’information et de la communication, le patient est en droit d’espérer une révolution de la médecine, pour son propre bien : un système de santé plus fluide, plus efficace, moins onéreux et définitivement centré sur lui. Une médecine plus préventive également, puisque la e-santé concerne aussi les sujets sains ! Mais le chemin est parsemé d’embûches socio-économiques, techniques,..

H2H mobility est en train de développer sa plateforme mobile H2H Feelsafe, permettant non seulement de suivre et sécuriser les personnes potentiellement à risque, en intégrant notamment un dossier santé et des indicateurs de santé.

 

Seniors et santé connectée font bon ménage !

Du 7 au 10 avril s’est tenu à Paris Porte de versailles le Salon des Seniors. Parmi les exposants se trouvaient de nombreuses entreprises liées à la santé et plus particulièrement à l’e-santé, ainsi que des activités mêlant sensibilisation et prévention en ce qui concerne les nouvelles technologies. Quelles conclusions peut-on tirer du Salon des Seniors quant à la santé connectée ?

Salon seniors

De seniors sensibles aux nouvelles technologies

Aujourd’hui, six millions de Français sont en possession d’une application ou d’un objet connecté ayant pour trait d’appartenir au secteur de la santé. Sur ces six millions, 21% sont des seniors soit environ 1 200 000 personnes ce qui ne représente pas moins de 10% sur l’ensemble des seniors en France ! En outre, pas moins d’un tiers des plus de 55 ans ont déjà utilisé un ou plusieurs objets connectés et plus de 60% déclarent attendre des applications et des nouvelles technologies qu’elles servent de moyen de prévention et de sécurité en cas de problème de santé.

SFR lance des objets connectés

SFR lance des objets connectés pour la sécurité des personnes

SFR propose des montres, bracelets, et même des cannes pour séniors permettant de les géolocaliser, et d’alerter en cas de problème. Les informations et signaux provenant de ces objets pourraient également être relayées à travers une plateforme digitale.

bracelet montre connectes

 

Violence et dépression vues par l’Intelligence Artificielle

Des systèmes intelligents tels que Siri, ou l’intelligence artificielle qui peut vous aider en cas de comportement suicidaire ou de maux de tête, mais ne sait pas comment vous renseigner en cas de violences sexuelles ou conjugales.

Les agents de conversations ont eux aussi des lacunes

Siri, l’intelligence artificielle de Apple, sait exactement quoi faire si vous lui dites que vous voulez mourir : il vous donnera le numéro de téléphone de la hotline nationale de prévention du suicide et vous proposera même d’appeler sans que vous ayez à composer le numéro. Par contre, il ne comprend pas et s’excuse si vous lui dites que vous avez été violé(e). Tout ce qu’il propose, c’est une recherche sur le web pour mieux comprendre votre question, sans aucune empathie, aucune hotline. Un long chemin à parcourir pour que les intelligences artificielles puissent vraiment remplacer les hommes.

Women années 30

Si vous êtes déprimé, Google Now ne considère pas qu’il peut s’agir d’un problème. Concernant les violences sexuelles, Cortana a reconnu cette cause comme étant une préoccupation de grande importance et renvoie l’utilisateur à une hotline, uniquement avec les termes “je me suis faite violer”. “Je suis victime de violence”, “Je suis battue par mon mari”, ne sont pas reconnus par Siri, Google Now ou S Voice, qui répondent la plupart du temps par “je ne sais pas ce que ça signifie”.

« Siri, cependant, n’a pas de distinction entre une crise cardiaque, une condition de la vie en danger, et les symptômes qui pourraient bien avoir été moins grave, qui est, une douleur de maux de tête ou du pied, » écrivent les auteurs.

Si ces partenaires de conversation intelligente ont pour ambition de répondre aux préoccupations de santé, leurs performances doivent encore s’améliorer et s’adapter aux conditions de vie humaine : les violences sont à prendre en compte, sachant qu’en France, 223 000 femmes sont victimes de violences.

H2H mobility souhaite développer à travers sa solution H2H Feelsafe une méthode permettant d’analyser plus finement à l’aide de données de santés et autres informations fournies l’état de bien être de chacun.