Violences faites aux femmes

Extrait de l’article ‘https://www.franceculture.fr/societe/70-des-femmes-dans-le-monde-sont-victimes-de-violences-au-cours-de-leur-vie’

70% des femmes dans le monde sont victimes de violences au cours de leur vie

Dans le monde, 70% des femmes sont confrontées à des violences. Dans la plupart des cas, cette violence est exercée par le conjoint de la victime. A tel point que les cas de viol et de violence conjugale représentent un risque plus grand pour une femme âgée de 15 à 44 ans que le cancer, les accidents de la route, la guerre et le paludisme réunis, estime la banque mondiale.

Dans le monde, on dénombre près de 700 millions de femmes victimes de violences conjugales, soit 30 % des victimes de violence. Et c’est en Asie du Sud-Est que le taux de violence conjugale est le plus élevé d’après les données de l’organisation mondiale de la santé.

Le viol comme arme de guerre

Les violences sexuelles commises par d’autres personnes que le conjoint sont les plus nombreuses en Afrique. Un chiffre élevé en Afrique en raison de la pratique du viol comme arme de guerre pour terroriser les populations et transmettre délibérément le VIH aux femmes. Cette pratique a longtemps été ignorée par la communauté internationale. Il a fallu attendre 1992 et la multiplication des viols au sein de l’ex-Yougoslavie pour que le Conseil de sécurité des Nations Unies déclare, le 18 décembre 1992, que « la détention et le viol massif, organisé et systématique de femmes, en particulier de femmes musulmanes, en Bosnie-Herzégovine constituaient un crime international qu’on ne pouvait ignorer. »

Au Danemark, un tiers des femmes sont victimes de violence physiques et/ou sexuelles de leur conjoint depuis l’âge de 15 ans

A l’échelle européenne, les violences physiques et sexuelles envers les femmes exercées par leur conjoint sont toujours d’actualité. Les pays du vieux continent où les femmes sont le plus soumises à ces violences restent les pays baltes. Au Danemark, en Lettonie et en Finlande, un tiers des femmes sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles de leur conjoint depuis l’âge de 15 ans. A contrario, les pays où les femmes sont le moins victimes de violence sont les pays latins. En Espagne, en Italie et au Portugal, le nombre de femmes victimes de violences de la part de leur conjoint atteint respectivement 13%, 19% et 19% selon les données de l’agence des droits fondamentaux de l’Union européenne.

Quel que soit le niveau de violences, il est important de l’enrayer pas tous les moyens. En en parlant, en utilisant un accès téléphonique tel que le 319 en France, ou en utilisant les nouvelles technologies (par exemple une application d’aide à la personne telle que H2H Feelsafe) qui permet d’envoyer des alertes à des proches ou des voisins.