Gossip, l’appli qui fait peur aux profs… et aux élèves !

Le ministère de l’Education a mis hier en garde contre cette application que les ados utilisent pour faire circuler rumeurs et médisances. Des lycéens réclament son interdiction.

Comme souvent, les adultes sont tombés de l’armoire. Une fois n’est pas coutume, beaucoup d’étudiants aussi. « Gossip ? Jamais entendu parler ! » Du coup, tout le monde s’est rué sur son smartphone, hier, pour découvrir l’application sulfureuse qui a incité le ministère de l’Education nationale à exiger des rectorats la plus grande vigilance.

Classée deuxième « recherche du moment » sur l’AppStore (Apple), Gossip reste téléchargeable mais a laissé les curieux sur leur faim : elle est désormais hors service, le temps, assure un message, de « mettre en place un système de modération plus élaboré ». En clair, de revoir cette application dont le but est ouvertement malsain : faire circuler anonymement des médisances sur des personnes identifiées (nommées et parfois même filmées) auprès de leur réseau d’amis.

Rumeurs, gossip

Rumeurs, gossip

Gossip, une appli qui encourage le harcèlement

« Gossip » signifie potins en anglais. Et, si peu d’ados le savent, tous ont déjà regardé un épisode de la série TV « Gossip Girl », dont les six saisons relatent la vie de la jeunesse dorée des écoles privées new-yorkaises bouleversée par les ragots d’une blogueuse anonyme. Aux Etats-Unis, une application baptisée « Secret » a permis pendant presque deux ans aux fans de la série de s’essayer à ce petit jeu au sein de leur cercle d’amis. Accusée d’encourager le harcèlement, « Secret » a été fermée en avril… un mois après qu’une certaine Cindy Mouly lance une application du même genre en France, gratuite et interdite aux moins de 16 ans. Gossip a vu le jour en mars et décollé en mai. Et Cindy Mouly, dépassée par la polémique, est aujourd’hui injoignable.

http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/info/gossip-l-appli-qui-fait-peur-aux-profs-et-aux-eleves.html

Ceci étant elle savait bien ce qu’elle faisait, cette jeune personne,  en permettant ces diffamations. Elle cherchait à répondre aux mauvais penchants des ados qui peuvent être très durs entre eux. Avec le but principal d’avoir un effet ‘buzz’. A quand la prochaine application qui remuera encore plus de boue ?

 

H2H Feelsafe, un anti-Gossip !!

C’est pour éviter ces dérives que H2H mobility est un environnement protégé et sécurisé. Dans les CGUs, nous avons bien indiqué que l’application ne devait en aucun cas être utilisée pour diffamer ou critiquer d’autres personnes.

 

Laisser un commentaire

Or