H2H Feelsafe – Etre toujours sûr de pouvoir prévenir ses proches en cas de problème et à tout moment

Voici l’aide et la sécurité que peut vous apporter H2H Feelsafe, l’application qui est là pour veiller sur vous en permanence.

 

Géolocalisation des appareils, balise sur les cartables des enfants, numéros d’urgence préenregistrés… On ne sait plus quoi faire pour être rassuré quand un proche est loin et qu’on le croit éventuellement sans solution s’il lui arrive quelque chose. Voici comment être sûr qu’il est toujours un ange sur son épaule pour veiller sur lui… Ou plutôt au fond de son sac, de sa poche voire même à son poignet.

Qu’est-ce c’est ?

H2H Feelsafe est une appli dont l’unique but est de prévenir vos proches s’il vous arrive quelque chose. Elle est disponible sur smartphones et bientôt sur montres connectées. Elle promet d’avertir vos proches en cas de pépin en un clic.

ecran Alerte protégé 3.5 pouces

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En quoi est-ce différent ?

C’est simplifié. Vous ouvrez l’appli, vous appuyez et vos contacts reçoivent le SMS d’alerte avec votre dernière position géographique. La bonne idée est aussi d’envoyer un SMS par la suite pour leur dire que tout va bien. H2H mobility, société éditrice de cette solution,  a également déjà prévu de nouveaux usages dont le partage d’un dossier et d’indicateurs de santé.

 

huawei ecran 3

 

 

 

 

 

ihealth-track

 

 

Une nouvelle version de H2H Feelsafe

Qu’est-ce que H2H Feelsafe ?

H2H Feelsafe est une application mobile associée à une plateforme web vous permettant à tout instant de rester en contact avec les personnes que vous souhaitez suivre et protéger. Protéger vos enfants ou un parent âgé, les suivre à distance, échanger avec eux, voir en temps réel leurs données de santé.

ecran Alerte protégé 3.5 pouces

Cette application gratuite peut être utile dans de nombreuses situations :

- La sécurité enfants, localiser son enfant

- Alerte violence enfant

- Sos violence conjugale

- Alerte Senior

- Suivi alzheimer

 

Quelles nouveautés ?

La version3.1 qui vient d’être mise à disposition améliore certaines fonctionnalités, notamment celles liée la gestion des suivis (tracé des chemins) et les alertes d’ entrées / sorties de périmètres. Cette version va vous permettre également de suivre davantage d’indicateurs de santé, et de partager ces informations avec un accord préalable.

 

 

 

Une montre pour suivre les seniors

Intégration d’une montre permettant de suivre les seniors

La montre C100 et d’autres montres permettant de détecter les chutes, de géolocaliser, d’envoyer une alerte par presse bouton, permet de suivre les seniors, ainsi que les enfants.

Son intégration à travers la plateforme H2H Feelsafe permet d’alerter les praticiens, les référents, et de suivre des informations de santé.

 

montre-c100

 

Seniors et santé connectée font bon ménage !

Du 7 au 10 avril s’est tenu à Paris Porte de versailles le Salon des Seniors. Parmi les exposants se trouvaient de nombreuses entreprises liées à la santé et plus particulièrement à l’e-santé, ainsi que des activités mêlant sensibilisation et prévention en ce qui concerne les nouvelles technologies. Quelles conclusions peut-on tirer du Salon des Seniors quant à la santé connectée ?

Salon seniors

De seniors sensibles aux nouvelles technologies

Aujourd’hui, six millions de Français sont en possession d’une application ou d’un objet connecté ayant pour trait d’appartenir au secteur de la santé. Sur ces six millions, 21% sont des seniors soit environ 1 200 000 personnes ce qui ne représente pas moins de 10% sur l’ensemble des seniors en France ! En outre, pas moins d’un tiers des plus de 55 ans ont déjà utilisé un ou plusieurs objets connectés et plus de 60% déclarent attendre des applications et des nouvelles technologies qu’elles servent de moyen de prévention et de sécurité en cas de problème de santé.

SFR lance des objets connectés

SFR lance des objets connectés pour la sécurité des personnes

SFR propose des montres, bracelets, et même des cannes pour séniors permettant de les géolocaliser, et d’alerter en cas de problème. Les informations et signaux provenant de ces objets pourraient également être relayées à travers une plateforme digitale.

bracelet montre connectes

 

Connecter les malades et les chercheurs

Les-objets-connectes-et santé

        En Irlande, les patients souffrant de la maladie d’Alzheimer pourraient bien devenir des pionniers de la e-santé. Equipés d’un bracelet connecté, une quarantaine de « cobayes » ont accepté d’être suivis en temps réel par leur médecin. Objectif de l’expérience ? Repérer parmi les différentes données collectées celles qui traduisent le mieux l’évolution de la maladie, et établir une plate-forme d’observation commune à toutes les personnes qui suivent le patient.

« La démence est un phénomène difficile à comprendre et les informations qu’un malade communique à son médecin ne donnent qu’une vue partielle de la réalité, explique le professeur Brian Caulfield de l’University College de Dublin, à l’initiative de l’étude. Les professionnels “old school” communiquent encore beaucoup par lettres, et beaucoup d’éléments se perdent en route. »

 

Deux hôpitaux de Dublin se sont prêtés au jeu. Là, les médecins peuvent désormais suivre en temps réel des indicateurs comme le temps d’activité, la qualité du sommeil, la tension ou le rythme cardiaque de leurs patients. L’interface leur permet d’ajouter des données cliniques et de consulter les remarques postées par les patients ou leur entourage. « L’ambition est maintenant de voir si l’analyse de données permet de prédire l’évolution de la maladie », indique Brian Caulfield, qui vient de démarrer une enquête de plus grande ampleur avec quatre-vingts patients suivis pendant trois ans.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/sante/article/2015/10/13/les-objets-connectes-a-la-conquete-des-paillasses_4788129_1651302.html#sbXKc9LTEqGBPKFt.99

Place-des-seniors

Place des seniors

Place-des-seniors : un réseau destiné à la « silver communauté »

Place-des-seniors.fr est un site communautaire spécialement destiné aux seniors. Il permet aux professionnels comme aux particuliers de déposer et de consulter des annonces concernant :

  • Les services à domicile
  • La maison et l’habitat
  • Les rencontres Séniors
  • Le tourisme
  • La santé et le bien-être
  • Les cours pour seniors
  • Les loisirs et les sorties
  • La vie locale des seniors
  • L’emploi des seniors
  • Le shopping

Le site recense ainsi les « bons plans » pour les seniors et les propose à sa « silver communauté ». Une boutique en ligne complète le service.

Les seniors sont de plus en plus présents sur internet et sont mêmes ceux qui soutiennent le plus la croissance du e-commerce en France.

Calyxis, pôle d’expertise du risque

calyxis-prevention

La mission

Calyxis a pour ambition de positionner l’expertise développée au sein du CEPR comme la référence en terme de prévention dans les domaines de la connaissance et de l’observation des comportements à risque.  Son objectif est de contribuer activement à diminuer la vulnérabilité de l’individu face aux dangers potentiels de son quotidien dans trois domaines majeurs : les accidents de la vie courante, la santé/nutrition/hygiène de vie, et enfin les risques naturels.
Dans cette optique, Calyxis entend fédérer l’ensemble des acteurs (professionnels de l’assurance et de la prévention des risques, universités locales et laboratoires de recherche, structures nationales, ministères, industriels,…) autour d’actions de prévention des risques à la personne et dynamiser les collaborations pour favoriser les échanges. Il s’agit également pour Calyxis de créer des réseaux locaux, nationaux et internationaux, indispensables pour développer la cohérence et l’efficience des actions du pôle.

 

UNE ORGANISATION BASEE SUR LE PROFESSIONNALISME ET LA COMPETENCE SCIENTIFIQUE

Tout comme le CEPR, Calyxis est une association de Loi 1901, disposant de financements publics. Placée sous la présidence d’un représentant de la Communauté d’Agglomération de Niort, Calyxis s’appuie sur une équipe entièrement mobilisée pour faire avancer la prévention. Elle s’est dotée d’instances d’accompagnement et de validation :

- un conseil d’administration.
Composé des membres fondateurs organisés en collèges, il se réunit 3 fois par an pour valider les orientations générales de l’association ;

- des membres associés.
Admis sur décision du Conseil d’Administration, ils adhérent à Calyxis et confient leurs projets dans le cadre du Pôle d’Expertise du Risque ;

- des membres partenaires.
ils sont sélectionnés en fonction de leurs compétences scientifiques et techniques ;

- un conseil scientifique d’orientation.
3 réunions par an lui permettent de valider les programmes de recherche du pôle ;

- des conseils scientifiques.
Dédiés à chaque projet, ils sont créés en fonction de l’état d’avancement des travaux du Pôle.

Dans son fonctionnement quotidien, Calyxis s’appuie sur l’expertise de scientifiques, de chercheurs, de professionnels de la santé, d’organismes de certification, d’assureurs et de fabricants de produits et services.

Calyxis est financé par des fonds publics et privés. Il est inscrit au contrat de projet Etat/Région 2007/2013.

 

Alzheimer: Un premier «village Alzheimer» dans les Landes

Un «village Alzheimer», inédit en France, au cœur de la pinède des Landes, où les résidents apprendraient à renouer avec les rituels d’une vie presque ordinaire? Le projet attend pour se concrétiser le feu vert de l’Etat, «début juin 2015», assure l’ex-ministre (PS) Henri Emmanuelli, fraîchement reconduit à la tête du département. Pour une «ouverture espérée en 2017», précise, de son côté, le directeur de l’Agence régionale de Santé (ARS) d’Aquitaine, Michel Laforcade.

Elus, architectes et acteurs de santé s’attellent depuis plus d’un an à la réalisation de cette initiative, inspirée par la lecture, fin 2013, d’un article du quotidien Le Monde sur le premier «village Alzheimer» d’Europe, aux Pays-Bas. A Weesp, à une vingtaine de kilomètres d’Amsterdam, 150 seniors atteints de démence avancée déambulent, en effet, librement dans les venelles de De Hogeweyk, petit «village» convivial aux patios verdoyants et terrasses fleuries.

Placé, nuit et jour, sous l’étroite surveillance d’un personnel formé

A cette nuance près toutefois que ce lieu de vie et d’échanges entre patients, familles et professionnels de santé, financé presque intégralement par l’Etat néerlandais (17,5 millions d’euros pour un budget total de 20 millions), est placé, nuit et jour, sous l’étroite surveillance d’un personnel formé à la prise en charge des pathologies séniles.

Dans les Landes, l’idée d’une alternative au traditionnel Ehpad (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) a donc mûri au fil des échanges entre l’Agence régionale de santé (ARS) et le département. Dès juin 2014, la décision est prise de «faire une première étude de faisabilité» et, trois mois plus tard, une délégation est dépêchée in situ pour observer le modèle néerlandais.

648x415_village-alzheimer-inedit-france-coeur-pinede-landes-ou-residents-apprendraient-a-renouer-rituels-vie-presque