Services à la personne

Définition des activités d’aide à la personne

Les services à la personne (SAP) contribuent au mieux-être des personnes physiques (uniquement) en répondant à un besoin à caractère social.

L’agrément nécessaire

« L’agrément est une autorisation administrative nécessaire soit pour exercer une activité particulière de Service à la Personne (SAP), soit pour bénéficier d’avantages fiscaux et sociaux spécifiques. L’agrément est accordé selon l’article L7232-1 du code du travail à toute personne morale ou entreprise individuelle qui exerce les activités de SAP.

Bien entendu un agrément est nécessaire pour  une activité à destination des publics dits « fragiles » (enfants de moins de 3 ans, personnes âgées, handicapées ou dépendantes). Pour l’obtenir, la personne auto-entrepreneur ou la société devra démontrer qu’elle dispose des moyens humains, matériels et financiers nécessaires pour respecter un cahier des charges strict.

L’agrément est un arrêté préfectoral délivré par une autorité publique

Cet agrément est valable 5 ans et il peut être renouvelé directement sur le site de l’agence nationale des services à la personne. L’instruction des dossiers de demande d’agrément se fait auprès de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) du département concerné. »

Voir plus d’informations sur le lien : https://www.auto-entrepreneur.fr/activite/services-a-la-personne.html

Senior1

 

 

La télémédecine : une autre manière de soigner

Extrait de l’article : https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/prises-en-charge-specialisees/telemedecine/article/la-telemedecine

« La télémédecine est une autre manière de soigner, avec les mêmes exigences de qualité et de sécurité que des actes classiques. Elle fait évoluer la médecine pour répondre à des défis tels que le vieillissement de la population ou encore le suivi approfondi des maladies chroniques. Elle est également un vecteur important d’amélioration de l’accès aux soins, en particulier dans les zones fragiles. En effet, elle permet une meilleure prise en charge au plus près du lieu de vie des patients et contribue aux prises en charge coordonnées par les professionnels de santé et les professionnels du secteur médico-social. Elle constitue aussi un facteur d’amélioration de l’efficience et de l’organisation des soins.

Elle permet d’établir un diagnostic, d’assurer, pour un patient à risque, un suivi à visée préventive ou un suivi post-thérapeutique, de requérir un avis spécialisé, de préparer une décision thérapeutique, de prescrire des produits de santé, de prescrire ou de réaliser des prestations ou des actes, ou d’effectuer une surveillance de l’état de santé des patients.

Elle n’a pas pour objectif de remplacer les actes médicaux en présentiel mais elle leur est complémentaire. Elle ne se substitue pas aux pratiques médicales plus habituelles mais constitue une réponse aux défis auxquels est confrontée l’offre de soins aujourd’hui. La télémédecine doit reposer sur un projet médical répondant à des priorités et aux besoins de la population d’un territoire et des professionnels de santé. C’est en ce sens qu’elle s’intègre au sein d’un parcours de soins. »

 

Elle comprends les actes suivants :

La téléconsultation

La téléconsultation permet à un professionnel médical de donner une consultation à distance par l’intermédiaire des technologies de l’information et de la communication. C’est un acte médical et une action synchrone (patient et médecin se parlent). Elle permet au professionnel de santé médical requis de réaliser une évaluation globale du patient, en vue de définir la conduite à tenir à la suite de cette téléconsultation.

La téléexpertise

La téléexpertise permet à un professionnel médical de solliciter à distance l’avis d’un ou de plusieurs professionnels médicaux par l’intermédiaire des technologies de l’information et de la communication. C’est d’abord un acte médical et une action asynchrone (patient et médecin ne se parlent pas). Cela concerne deux médecins pendant ou à distance de la consultation initiale. Cette action ne faisait pas l’objet d’une rémunération jusqu’à présent.

La télésurveillance

La télésurveillance permet à un professionnel médical d’interpréter à distance des données recueillies sur le lieu de vie du patient.

La téléassistance

La téléassistance médicale a pour objet de permettre à un professionnel médical d’assister à distance un autre professionnel de santé au cours de la réalisation d’un acte.

La régulation

La régulation médicale est la réponse médicale apportée dans le cadre de l’activité des centres 15.

Aide aux personnes âgées – Service à la personne

Quelles sont les problématiques rencontrées par les seniors à domicile ?

La majorité des personnes âgées souhaite rester dans leur maison le plus longtemps possible,  mais bien entendu les restrictions d’activités et pertes d’autonomie augmentent avec l’âge et le risque de ne plus être autonome chez soi augmente en conséquence. C’est pourquoi il est important de pouvoir offrir des services d’aide à la personne adaptés pour pallier à ces manques.

 

Couple personnes âgées

 

 

 

 

Comment aider les personnes âgées

Cet aide peut consister simplement à des tâches ménagères ou de jardinage, afin de soulager la personne âgée qui n’a plus la force de tout faire chez elle. C’est également pourvoir soutenir un couple si l’un d’eux a un handicap ou souffre d’une maladie comme par exemple la maladie d’Alzheimer. Dans ce cas le conjoint aidant a besoin d’encore plus de soutien et d’accompagnement car c’est très dur d’accompagner son conjoint souffrant. L’aide peut même s’étendre à une présence d’un aide soignant à domicile le jour et/ ou la nuit pour préparer les repas, faire les soins, … Il est possible également d’utiliser en complément une application mobile par exemple pour suivre la prise de médicament ou suivre des indicateurs de santé. 

 

Machine Learning et santé

L’intelligence artificielle est en passe de révolutionner le secteur de la santé

« Feriez-vous confiance à un ordinateur pour vous soigner à l’hôpital ou pour remplacer votre médecin généraliste ? Il est probable que vous hésitiez à deux fois avant d’accepter. Pourtant, la santé compte parmi les nombreux secteurs que l’intelligence artificielle s’apprête à transformer. Les diagnostics sont une composante essentielle des soins de santé. Pour prendre en charge un patient efficacement, il est indispensable d’identifier sa maladie avec précision. Or, le Machine Learning de développer de nouvelles méthodes d’identification plus efficaces. »

Qu’est ce que le Machine Learning ?

« Le Machine Learning est une technologie d’intelligence artificielle permettant aux ordinateurs d’apprendre sans avoir été programmés explicitement à cet effet. Pour apprendre et se développer, les ordinateurs ont toutefois besoin de données à analyser et sur lesquelles s’entraîner. De fait, le Big Data est l’essence du Machine Learning, et  c’est la technologie qui permet d’exploiter pleinement le potentiel du Big Data. Cette technique et le Big Data sont interdépendants. Si le Machine Learning ne date pas d’hier, sa définition précise demeure encore confuse pour de nombreuses personnes. Concrètement, il s’agit d’une science moderne permettant de découvrir des patterns et d’effectuer des prédictions à partir de données en se basant sur des statistiques, sur du forage de données, sur la reconnaissances de patterns et sur les analyses prédictives. Les premiers algorithmes sont créés à la fin des années 1950. « 

machine-learning-big-data-essence-768x381

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Le Machine Learning est très efficace dans les situations où les insights doivent être découvertes à partir de larges ensembles de données diverses et changeantes, c’est à dire : le Big Data. Pour l’analyse de telles données, il se révèle nettement plus efficace que les méthodes traditionnelles en termes de précision et de vitesse. Par exemple, en se basant sur les informations associées à une transaction comme le montant et la localisation, et sur les données historiques et sociales, le Machine Learning permet de détecter une fraude potentielle en une milliseconde. Ainsi, cette méthode est nettement plus efficace que les méthodes traditionnelles pour l’analyse de données transactionnelles, de données issues des réseaux sociaux ou de plateformes CRM. »

« Les diagnostics sont une composante essentielle des soins de santé. Pour prendre en charge un patient efficacement, il est indispensable d’identifier sa maladie avec précision. Or, le Machine Learning permet de développer de nouvelles méthodes d’identification plus efficaces. »

Quelques applications spécialisées dans le Machine Learning

En 2016, IBM Watson Health et Quest Diagnostics s’associaient pour former Watson Genomics. Ce partenariat a permis de chercher comment intégrer le cognitive computing et le séquençage génomique des tumeurs. De même, Google DeepMind s’est associé avec plusieurs organisations médicales britanniques afin de développer des solutions de diagnostics basées sur le Machine Learning.

On peut aussi évoquer la plateforme PReDicT (P1vital Predicting Response to Depression Treatment) développée par l’université d’Oxford, qui permet de diagnostiquer et de soigner les maladies du cerveau grâce à l’analyse prédictive.

En outre, une équipe de chercheurs du MIT a trouvé comment gagner du temps pour l’analyse d’imagerie médicale grâce au Machine Learning par rapport aux techniques traditionnelles comme les rayons X ou les scans IRM. L’algorithme d’apprentissage automatique qu’ils ont développé est capable d’analyser les images 1000 fois plus rapidement que les humains. De quoi permettre aux médecins d’intervenir beaucoup plus vite.

 

Gérez vos prises de médicaments avec H2H Feelsafe

Suivez ou faites suivre vos prises de médicaments avec H2H Feelsafe

pilules

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’application de santé H2H Feelsafe vous permet de définir facilement une posologie de prise de médicaments pour une période donnée et de vous alerter ou alerter vos proches dans le cas d’un oubli ou d’une prise partielle.

Vous devez juste indiquer les prises déjà effectuées pendant la journée et le système tient compte du reste à prendre. C’est une aide d’autant plus que cela suppose de suivre au quotidien vos prises de médicaments.

Comme indiqué dans l’article de passeport santé (lien ci-dessous), la question liée à la consommation de médicament « soulève un problème majeur de santé publique, puisqu’une mauvaise observance médicamenteuse entraîne des risques chez le patient et représente un certain coût, c’est pourquoi il est important de bien suivre son traitement jusqu’au bout. ».

« Docteur, j’ai peur de suivre un traitement »

« Un traitement médical peut faire peur, surtout lorsqu’il est d’une durée indéterminée, c’est le cas des personnes atteintes de maladies chroniques comme l’hypertension artérielle, les troubles cardio-vasculaires, le diabète… Les réactions du patient face au médicament sont diverses et peuvent également dépendre de la confiance que ce dernier accorde à son médecin. Les effets secondaires, la composition et la fabrication des génériques, les risques d’interactions médicamenteuses, l’acceptation et la compréhension de la maladie sont autant de réalités légitimes auxquelles le patient doit faire face. »

C’est pourquoi il est important de suivre au plus prés les prises de médicaments et d’aider les patients dans cette démarche au quotidien.

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=bien-suivre-son-traitement-jusquau-bout »

Screenshot_2015-06-14-09-55-35

 

 

 

Stratégie de digitalisation adoptée par les établissements de santé

 

Illustration-medical-health-and-healthcare

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Introduction

« Rapports, demandes d’admission, questionnaires médicaux… Autant de documents papier que les personnels de santé doivent gérer quotidiennement. Face aux contraintes légales qui imposent la conservation des dossiers médicaux, la dématérialisation devient un vrai challenge pour les CHU comme pour les maisons de retraites, les EHPAD ou les associations de santé. La digitalisation des établissements de santé devient une nécessité. »

Dématérialiser la gestion des dossiers du personnel de santé

Premier enjeu pour les établissements de santé : gérer en mode digital les dossiers du personnel de santé. Avec une application mobile telle que celle proposée par H2H mobility (application H2H Feelsafe) ou l’application d’Orange Open Bee, il est possible de conserver l’ensemble des pièces constituant le dossier du personnel : CV, entretiens annuels, comptes rendus de visite, fiches de paie dématérialisées, contrats de travail, etc.

Stratégie de digitalisation pour assurer la gestion du dossier des patients

« L’autre enjeu consiste à dématérialiser la gestion des dossiers patients. Face à la multitude de documents papier associée à la gestion des patients dans les structures de santé, il est possible de classer toutes les informations des résidents dans une seule et même application mobile : questionnaires d’entrée, certificats médicaux, fiches de pension, cartes d’invalidité, questionnaires relatifs à la famille…  » C’est le cas de H2H Feelsafe, vous permettant de partager ces information de façàn sécurisée. Un gain de temps et une garantie de sécurité et de conservation pour les établissements de santé, d’autant plus que comme, c’est la cas pour l’application Open Bee d’Orange, elle est certifiée NF Logiciel composant coffre-fort numérique, attestant de sa conformité avec les exigences issues de la norme NF Z42-020 qui détaille les spécifications pour que celui-ci garantisse l’intégrité dans le temps des informations numériques qu’il conserve. »

« L’accès des patients à leurs dossiers est par voie de conséquence également grandement facilité puisqu’ils peuvent y accéder à distance simplement, en s’affranchissant des coûts de reproduction et d’envoi (comme prévu dans le Code de la Santé Publique). »

 

 

Qu’est-ce que la sophrologie ?

Définition

« La sophrologie est une méthode psychocorporelle utilisée comme technique thérapeutique ou vécue comme une philosophie de vie. Elle a été conçue par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo et est inspirée de techniques occidentales comme orientales. Le terme SOPHROLOGIE, inspiré du grec ancien*, signifie étude de l’harmonisation de la conscience. »

« Méthode exclusivement verbale et non tactile, la sophrologie emploie un ensemble de techniques qui vont à la fois agir sur le corps et sur le mental. Elle combine des exercices qui travaillent à la fois sur la respiration, la décontraction musculaire et l’imagerie mentale (ou visualisation). Toutes ces techniques permettent de retrouver un état de bien-être et d’activer tout son potentiel. La sophrologie permet d’acquérir une meilleure connaissance de soi et d’affronter les défis du quotidien avec sérénité. »

*sôs : harmonieux; phren : l’esprit; logos : science

L’origine de la méthode

« Les inspirations de la sophrologie sont multiples et son fondateur a puisé dans des techniques qui existaient déjà dans les années 60. Du côté des techniques occidentales qui ont inspiré la sophrologie, on retrouve l’hypnose ainsi que les techniques de relaxation et de suggestion positive, comme la méthode Coué. Alfonso Cayceo s’est également enrichi lors de ses voyages en Orient de méthodes orientales comme la méditation, le yoga et le zen. Il a fait de cette technique un véritable carrefour entre l’Orient et l’Occident.

A partir de toutes ces inspirations, son fondateur a créé une méthode unique et a codifié un ensemble d’exercices de façon très claire et précise. Il a défini des exercices de relaxation dynamique qui sont des mouvements doux associés à la respiration et a mis au point des sophronisations qui sont des visualisations guidées par la voix du sophrologue.

Aujourd’hui, tous les sophrologues possèdent la même boite à outils qu’ils mettent à disposition de leurs clients pour répondre à leurs différents besoins. »

Sophrologie

Suivre les données de santé

Une définition des données de santé

Les données de santé sont toutes les données médicales et/ou relatives aux déterminants généraux de santé, et à la santé d’une personne, d’un groupe de personnes (couple, famille, quartier, ville, région, ethnie, pays, etc.) ou de populations

Comment suivre et partager ses données de santé ?

Tout d’abord il faut être très vigilant sur le partage de ses données de santé qui doit s’accompagner de règles strictes conformes à la réglementation RGPD. En effet les données de santé sont considérées comme des données sensibles par le RGPD, car elles sont censées être protégées par le secret médical. La CNIL est très vigilante à cet égard.

Des hébergeurs agréés se chargent de stocker les données de santé qui peuvent transiter suivants différents canaux . Ces données sont mises à disposition à travers des indicateurs de suivi et des tableaux de bord qui permettent aux patients et aux praticiens de visualiser et analyser les données au fil du temps. Des analyses plus poussées, notamment à travers des systèmes de corrélation, peuvent être mises à disposition pour déceler d’éventuels problèmes.

Illustration-medical-health-and-healthcare

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certaines plateformes mobiles se développent afin de mettre à disposition ces données de santé et permettre un meilleur accompagnement par le personnel de santé.

Certaines applications permettent même de suivre la prise de médicaments, comme c’est le cas par exemple de H2H Feelsafe de la société H2H mobility.

ecran Dossier santé 4 pouces

 

 

 

Diabète, tension, sommeil : les applis santé sur smartphone

Suivre les indicateurs santé de chez soi

Suivre l’évolution de sa tension ou de son taux de glycémie de chez soi, trouver en un clic des conseils pour contrôler son diabète ou améliorer son sommeil… 

Certaines applications permettent de suivre ses propres indicateurs de santé et de les partager  avec un praticien, ou ses proches. C’est la cas par exemple de l’application H2H Feelsafe de H2H mobility.

ecran Dossier santé 4 pouces

« Il existerait à ce jour près de 800 applications dans le domaine de la santé en français.

Pour chercher l’appli qui vous intéresse, il suffit d’aller sur App Store (sur iPhone ou iPad) ou sur Play Store (sur Androïd) et de taper son nom dans « Recherche ».

Les applications se téléchargent en quelques secondes. Des mises à jour sont régulièrement proposées. Vous pouvez aussi les supprimer à tout moment. La plupart sont gratuites et lorsqu’elles sont payantes, elles ne coûtent que quelques euros. »

Quels sont les critères à vérifier pour trouver la bonne application

Quelques critères permettent de différencier les applications disponibles :

  • l’intérêt,
  • la fiabilité,
  • l’ergonomie,
  • le rapport qualité/prix

Les applis santé utiles pour tous

  • Vidal du voyageur : Quel vaccin faut-il faire avant de partir, quelles parades trouver contre le paludisme, quels sont les risques sanitaires dans telle région ?
  • Top des médocs : Plus de 100 situations d’automédication et les médicaments sans ordonnance appropriés, avec les conseils du pharmacien, une note efficacité/tolérance, les prix et les mises en garde. 1,79 € sur iPhone.
  • Urgences : Comment alerter, protéger et secourir dans toutes les situations d’urgence (incendie, électrocution, accident de la route…). Gratuit sur iPhone.
  • Arrêt cardiaque : Pour localiser un ­défibrillateur à proximité, apprendre à l’utiliser et à faire un massage cardiaque grâce à des vidéos.
  • Testez votre vue : Pour dépister les troubles de l’accommodation (myopie, hypermétropie, astigmatisme) et les altérations de la vision des couleurs (daltonisme). Gratuit sur iPhone.

L’application d’urgence H2H Feelsafe permet d’alerter vos proches,et vous géolocalise.

A quoi sert H2H Feelsafe ?

Lorsque vous vous déplacez, la plateforme H2H Feelsafe suit vos positions. Lorsque vous déclenchez une alerte via le bouton d’urgence,  l’application retransmet immédiatement et automatiquement à vos Référents (personnes alertées) par un message (sms, email, notification sur téléphone).

H2H Feelsafe permet d’informer immédiatement des personnes préalablement choisies (référents) et qui ont accepté d’être contactées, dans une situation d’urgence. Aussi ces personnes peuvent être informées en temps réel que tout va bien (bouton vert) ou notifiées d’un soucis sans qu’il y ait urgence, par exemple un retard (bouton jaune).

Après avoir téléchargé l’application H2H Feelsafe sur votre smartphone, vous pouvez déclencher une alerte en appuyant sur le bouton Rouge.

L’Alerté (le ‘Référent’) est une personne que vous avez choisie de contacter en cas d’urgence parmi vos proches, ou des personnes du corps médical par exemple. Il est conseillé d’avoir plusieurs Référents.

ecran Alerte protégé 3.5 pouces

D’autres services offerts en m-santé

H2H Feelsafe vous permet également de contrôler vos prises de médicaments, de suivre vos indicateurs de santé. D’autres améliorations sont en cours de développement et seront offerts fin de l’année prochaine.